mercredi 30 décembre 2009

Je suis dans le brouillard ...

Je m'excuse auprès de vous, je n'i pas eu le temps d'écrire autant que je le voulais. Cependant, pour moi, c'est plutôt une bonne nouvelle... Signe que je m'emmerde beaucoup moins qu'au premier jour.

Les jours, les crazy signs et tous ces trucs s'enchaînent sans que je le remarque. Le DJ de merde du night a téléchargé de nouvelles chansons hier et finalement, j'ai l'impression que tout le monde s'y retrouve assez bien. Je n'ai toujours pas vu Fight Club ni lu les Liaisons Dangereuses mais j'envisage sérieusement de le faire sous peu (ou pas).

Le Club (Il ne fait bien sûr pas exactement ce temps là ...)

Vous l'avez peut être senti à travers mon écriture mais je suis légèrement (très)crevée. Le nouvel an de demain s'annonce vraiment Rock and Roll. L'anniversaire de B. et de C. les 8 et 9 Janvier ne vont rien arranger lol.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

samedi 26 décembre 2009

Les commentaires se fêtent...

En direct du Club Med d'Opio, il est 22h53 et je m'emmerde au plus au point. Et la présence fortuite du clone d'Harrison Ford et de Michael J. ne semblent rien y changer. Je sais pas trop pourquoi mais je pense que mes bons souvenirs de petite fille sont bien loin aujourd'hui.

En ce qui conerne ma vie télévisuelle de la semaine prochaine, j'espère pourtant sincèrement quelle se réduira au néant. Bien que je m'emmerde ce soir j'ose immaginer que le reste du séjour sera plus excitant grâce à la présence du FORMIDABLE "club jeune" où nous ne sommes malheureusement que deux adolescentes de 16 ans : Anne-Marie-Charlotte-Ludivine-de-la-Tour-de-Versailles et moi. (Au pire nous rentrerons à la maison, je ne suis qu'à 37km...)


L'ange dans ma tête : Oh arrête, quelle mauvaise langue, d'habitude, elle adore ça !
Le démon : Vas-y continue tu est un génie !


Bref, j'espère cependant pouvoir continuer à poster ici pendant les jours et heures à venir. Faute de séries TV, nous nous contenterons de ma vie. De toute façon ce blog a déjà une fâcheuse tendance à tourner au life-telling. (C'est sûrement pour ça que personne ne le lit connasse !)

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

P.S : Afin d'éviter toute confusion, je tiens à préciser que j'ai changé la mon nom "Joey" en "Jacksam4eva" mais je suis toujours la même personne. C'est juste que j'ai tellement l'habitude d'être js4eva de part mon ancien blog que le changement avait du mal à passer. Voilà. Et au cas où vous vous poseriez la question mon véritable prénom est Joséphine. C'est dit, ça y est, finit l'anonymat. Oups !

vendredi 25 décembre 2009

A.V.A.T.A.R !

Merry Xmas, Feliz Navidad, Bueno Natale, etc..., en gros, Joyeux Noël.


J'ai dû aller rechercher parmi les 293 articles de mon ancien blog afin de retrouver ce petit chien. N'est-il pas mignon ?

Mon en ce qui concerne ma vie de cinéphile je viens tout juste de rentrer de la séance "Avatarienne" de 17h30. Les cinq cent millions de dollars (pardon 387 selon la prod. ... Et les petits africains alors ?) de James Cameron semblent finalement bien se voir à l'écran.



Ah la la la la la, j'en suis encore toute bleue. Wow, wow, wow. Il faut savoir que j'adhère à 250% à toutes les critiques qui ont été faites sur le scénario du film. Manichéen ? Oui, c'est américain. Trop écolo ? Il parait que c'est la mode. Mais alors, l'image ...

Pfff... Voilà le problème c'est que toutes les critiques précédentes ne font que tomber dans les oreilles de sourds. Dieu de dieu quoi ! On est là, dans notre fauteuil et on a l'impression que les méduses (pardon, les créatures sacrées) nous tombent sur la tête ! C'est ma-gni-fi-que-ment impressionant et inoubliable. Le cinéma de demain est là, sous nos yeux, c'est aussi simple que cela.

Je vous somme donc d'aller voir le film. Et je vous assure que vous aimerez, même si le pitch ne vous interresse pas. Pour l'instant. Les prochains films en 3D nous montrerons sûrement bientôt notre erreur.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

mercredi 23 décembre 2009

Des questions et des réponses ...

Il parait que s'excuser est un signe de faiblesse. Voilà pourquoi je ne m'excuserais pas de ce manque de mises à jours. Je dirais juste qu'avec la'pproche de Noël j'ai été prise par le temps et ...

Stop ! Arrête de mentir c'est pas bien !

D'accord, je l'avoue, je me suis remise au ... Sims 3 !



J'ai l'impression que cette addiction reprends ses droits à chaques vacances scolaires et je pense sincèrement que cela est affreux mais inévitable. Comprennez-moi bien, pendant les vacances, je suis une autre personne : certains jours, je sors, je bois (et pas que du coca), et je fais la fête alors que d'autres je reste devant la télé toute la soirée en regardant "c'est dans l'air" jusqu'à minuit et demi (à cheval avec les jeux sadiques affligeants d'NRJ 12 dont je n'ai toujours pas compris l'intérêt). Et étrangement, ce mélange nerd/reine de la nuit s'avère à chaque fois très satisfaisant.

D'autant plus que ma dermato hier m'a sommée de me DESTRESSER, et ce le plus vite possible. Je souffre apparemment d'une maladie du cuir chevelu due à 90% au stress. Mais on va faire des prises de sang pour être sûrs...C'est bien merci de me dire ça comme cela moi qui ai la phobie des piqures ça va vraiment aider à me détendre. Madame, tu peux aller de brosser.

Enfin, avec C. avant hier, nous avons découvert que ma voisine d'en face d'au moins 87 ans, est peut être possédée. Heureusement que finalement, je n'ai pas vu Paranormal Activity, sinon ça aurait sûrement été pire.

Je ne me plaindrais cepedant pas du manque de programmes interressants à la télévision française vu qu'en cette période de vacances je la fréquente beaucoup moins. Le film de la semaine s'avère même être Happy Feet (ce qui montre bien la déchéance flagrante dans laquelle les programmeurs se trouvent). En plus, vive France 2, nous n'avons même pas eu le droit à la VO (avec la vois de Jack Malone... Wouhou!)... Snif. Oh, oui, et j'oubliais, bien que l'émission fut très interessante, le "c'est dans l'air" de France 5 sur Copenhague fut aussi très divertissant. Les intervenant avaient visiblement beaucoup de mal à se concentrer sur autre chose que l'oeil de traviole du Prix Nobel de la paix 2007 ou 2008, je ne sais pas plus. C'est comme tout le monde peut être childish quelques fois.

C'est tout pour le moment

Votre fidèle voix.

samedi 19 décembre 2009

Let it snow, let it snow ....

Grande nouvelle à portée internationale, il neige à Nice. Enfin il a neigé. Cette nuit. Pendant une heure et demi. Et ce matin les photos affluent sur Facebook comme des trésors inédits sortis de pochettes surprises.











Magnifique n'est-ce pas ? Je vais donc vous laisser admirer deux minutes.

C'est bon ? Parfait !

Maintenant, en ce qui concerne les reviews, elles devraient revenir à partir de demain (aujourd'hui étant une semi review de ce que j'ai manqué pendant mes quelques jours d'absence).

Mercredi, 20h45 :



Film une peu étrange de Canal + Cinéma sur les arts martiaux (oui, j'ai regardé un film à la Jacki Chan vous vous rendez compte de l'exploit ?!) dont la fin m'a laissée perplexe. Je pensais voir le gars divorcer et se marier avec la fille du club et en réalité, ce con a juste reçu la ceinture rouge et it was all over. Où sont passées les fameuses happy endings américains ? En même temps j'ai eu l'impression que le film était à motié brésillien (portugais ♥) donc peut être que le culture n'est pas la même dans ce grand pays émergeant (comment ressortir ses cours de géographie dans une conversation usuelle en dix lecçons xD!).

Beaucoup plus affligeant par contre, la fin de soirée à zapper passée sur TF1 à zapper devant les scènes plus qu'affligeantes de Sacrée Soirée. J'ai éprouvé une grande pitié pour William Petersen sans vraiment savoir pourquoi. Les questions de Foucault bien que banales étaient plutôt bien posée et pourtant, ces quelques minutes m'ont donné envie d'aller me pendre à leur place. Le pauvre doubleur "I'm very impressed", well I bet you are dude ! Et puis j'ai bien aimé le faux scoop : William Petersen n'avait jamais dit qu'il ne serait jamais prêt à retourner dans le show le temps d'un épisode, si ? Je ne crois pas.

Jeudi 20h45 :

Dernier épisodes de GA sur TF1, que dire de plus ? Mythique. Une saison entière à me demander comment George allait-il mourir (difficile d'éviter les spoliers des fois) pour finalement avoir une révélation pour le coup, vraiment à la James Bond ! (007, vous avez compris ? Je suis hilarante !) Meredith et Derek se sont ensuite "mariés" dans une scène totalement débilement romatique à souhait ainsi que Izzie et Alex (non seulement je la déteste mais en plus cette connasse me pique Alex-so-cute, on aura tout vu !) et docteur Glamour est aujourd'hui devenu une femme forte, super ! Le pire, c'est que malgré tous ces trucs débiles, et bien on aime et on veut voir la suite ! Ce coup ci je me trouve affligeante xD !

Vendredi 20h40/20h45 :

A force de zapper entre Flashpoint et NCIS toute la soirée, j'ai été forcée de constater que je n'aimais plus ni l'un ni l'autre. Dommage, c'était mieux avant.

Ce soir 7h45 :



Ballet Russe de je sais pas quoi à Monaco. Serrage de main des collègues de ma mère et sourire forcés au programme, tout ça complètement claquée par un rhume neigeux. Cool.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

mardi 15 décembre 2009

Wait. Stop. Rewind

Après le décès de Dimitri hier soir, je crois que je n'ai plus rien à ajouter. De plus, je pense m'octroyer cette semaine quelques jours de vacances bloggueuses faute d'énergie, de temps et d'inspiration. La dernière pause d'une semaine m'avait été très bénéfique et je suis vraiment encline à recommencer l'expérience. Plutôt que de dire des conneries, il vaut mieux se taire.

dimanche 13 décembre 2009

La salle photo ...

Moi., V.

samedi 12 décembre 2009

Fuck you, fuck you very very much !

Je me conseille une trève de bla bla. Une trève d'articles ininterressants au possible, un trève de conneries et de vidéos à la con. Difficile ? Impossible is nothing.

Aujourd'hui, à l'aube de trois nouveaux épisodes de Médium, je vais donc emmetre un énième ralement contre le sexisme ambiant qui règne au sein de ma génération.

Je tiens à prévenir mes lecteurs masculins : vous pouvez continuer à lire, cet article n'est pas du tout dirigé contre vous.

Mais alors, contre qui me direz-vous ?

Contre les filles elle-mêmes, qui semblent toujours bien incapables de comprendre que le monde leur appartient.



Scène contestable typique (les prénoms ont été changés pour les besoins de l'article) :

Moi : Alors tu fais toujours ton anniv' le 8 ?
Camille : Ouais, putain t'y crois ça ? Mes 18 aaaaaaaans !!! En plus j'ai trouvé la salle Rue de France et tout ... Le seul problème c'est que le sproprios veulent récupérer la salle à 1h30 mais bon c'est déjà bien lol !
Moi : Ah bah c'est cool c'est juste à côté de chez moi alors je pourrais rentrer à pied comme ça parfait !
Camille : Mais tu rentres avec qui ?
Moi : Bah Aline n'habite pas loin non plus donc je pense faire le début du chemin avec elle et puis le reste toute seule ... T'facon c'est qu'un quart d'heure de marche quoi, et puis je me changerais avant de partir, je me mettrais en jean pour éviter d'attirer les convoitises, ne t'inquiètes pas !
Camille : Non mais je demanderais à Jonathan de te raccompagner de toute façon c'est pas un problème t'inquiètes
Moi : C'est qui ça ?
Camille : Un pote à moi pourquoi ?
Moi : Et tu crois que lui il est plus à même de me protéger que ma meilleure amie qui fait du karaté depuis 8 ans et qui me connait ?!
Camille : Mais c'est bon t'énnerve pas j'essaye juste d'aider !
Moi : Et tu crois qu'il va m'arriver quoi exactement en pleine ville avec 37 000 personnes autour de moi ?!
Camille : Bah je sais pas mais tu pourrais te faire attaquer et ...

En général, là, la conversation dérape et j'insulte tout le monde avant de me barer en claquant la porte.

Je suis peut être conne, naïve et utopiste mais d'où vient la croyance populaire qu'un mec que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam et qui a fait trois pompes dans sa vie est plus à même de me défendre que ma meilleure amie pendant la moitié du chemin et moi-même l'autre moitié ? Honnêtement ?!

Vous voyez, je commence déjà à sentir l'énervement monter en moi. Je veux bien concéder à mes détractrices que le fait d'être avec un "homme" (de 17 ans et trois quarts) peut constituer un certaine force de dissuasion pour mes éventuels violeurs mais en réalité, vais-je vraiment me faire attaquer à 1h30 en pleine ville avec 37 000 personnes autour de moi ? J'en doute. Pour ma part, je serais beaucoup plus angoissée à l'idée de faire 10 mètres à 18h30, toute seule en raze campagne. Je ne dis pas que les attaques hazardeuses n'éxistent pas, je dis juste qu'elles sont rares (la plupart des viols étant commis par des personnes que l'on connait - la confiance règne à ce propos) et qu'il faut arrêter de croire que tous les mecs sont des salauds qui vont nous sauter dessus dès qu'on fait trois mètres sans un de leur congénaires à nos côtés.

Alors il est vrai que si une fille commence à faire la sortie des boites à trois -quatre heures du matin dans un magnifique ensemble décolté - mini jupe - talons de 10 cm il y a du soucis à se faire. En revanche, moi en jean et anorak de ski, peu de considération me sera accordée.

De plus, lorsque j'ai calmement affirmé que je pourrais très bien me défendre toute seule, Camille a continué pendant un bon petit quart d'heure en disant que "et si c'est une bande, Joséphine, qu'est-ce que tu vas faire ?!"

Je retourne la question à l'envoyeur : Que fera Jonathan s'il se retrouve devant une bande de cinq mecs sur-entrainés ? A-t-il véritablement plus de chances que moi ?

Je rêve donc avec cet article de couper court aux préjugés des filles elle-mêmes. Calmez vous, nos vies ne dépendent pas de multiples Jonathans. Nous nous sommes tellement battues pour avoir le droit d'aller fêter nos 18 ans seules, pourquoi refusons nous d'accepter de rentrer seule ?

A.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

vendredi 11 décembre 2009

Si j'en avais, je me les gêlerais ...

Mais c'est qu'il fait super froid dans ce pays de cons. A greloter dès qu'on atteint 15°C, je me demande si je vais survivre à Paris l'année prochaine.

Sinon, hier soir j'ai regardé Flashpoint avec le père de Véronica Mars et c'était classique mais plutôt pas mal. La deuxième enquête était beaucoup plus émouvante que la première et à la fin j'ai bien cru que ma mère allait pleurer. En plus, j'ai trouvé l'histoire des gamins assez interressante pour qu'on puisse éventuellement faire un procès derrière. Scénaristes, à vos stylos !

De plus, en ce qui concerne la fin de l'histoire Sam/Jules, elle m'a bien laissée perplexe. Quelle prévisibilité ! Ce qui aurait vraiment original cela aurait été qu'elle le demande en mariage ou quelque chose comme cela. Là, j'ai trouvé le "we're over" un peu décevant. Le pire, c'était le petit moment "I'll buy you a drink" des supervisor agents à la fin. Quelqu'un pourrait-il me montrer l'utilité de cette scène ? Non ? Dommage.

Enfin, le moment mort de rire (ou pas) de la semaine, c'est pour tout ceux qui veulent changer le monde.

mercredi 9 décembre 2009

Ma tête veut ma mort.

Putain de fatigue et de mal de tête de merde tout la journée, heureusement que j'ai fait l'over-tired ce matin pour ne pas aller en cours. Vous êtes scandalisés ? Geeenre ! Que celui qui ne l'a jamais fait me jette la première pierre. En plus, avec l'emploi du temps que j'ai ... :
Littérature
Philo
Philo
Littérature

On s'est compris.


Le hors-sujet du jour : Putain y'a vraiment une sale fissure dans le peinture de mon bureau. F.U.C.K.


C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

P.S : Je remarque qu'il y a deux personnes qui n'aiment pas le fait que j'ai survécu au vaccin contre la grippe A. Bande de sadiques ! PTDR !

mardi 8 décembre 2009

J'ai survécu au vaccin de la grippe A.

Voilà, je tenais juste à le préciser pour tous les pauvres gens qui, paniqués à la mort, ont regardé sur internet toutes les réactions des débiles mentaux à qui le vaccin a déclenché la grippe.



Honnêtment, je n'ai pas eu mal du tout. Certains disaient qu'ils sentaient le liquide couler, moi pas du tout. Cependant, le tiens à préciser que j'étais tellement occupée à paniquer (le coeur qui bat, les larmes aux yeux, vous voyez le genre ... *Moi, noooon, je suis une grande fille courageuse !*) que j'ai pas vraiment fait attention au vaccin en lui-même.

Maintenant, en ce qui concerne les deux épisodes de Pigalle d'hier soir, j'ai constaté un petit ralentissement dans la série qui m'a un peu déçue. Je pense que Dimitri est plutôt en train d'imaginer qu'il détient Emma à l'abris, genre je-la-vois-très-bien-dans-ma-tête-mais-elle-n'est-pas-réele. En même temps, j'espère me tromper. Dimitri est trop 10/10 pour être spolié par ses problèmes psychologiques. Quel dommage cela serait.



C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

lundi 7 décembre 2009

Je suis le maitre du mooooooooooonde !

14,5. Félicitations. Pro de Terminale L 703. I'm the best !

Enfin bref, avec les 2746593017456 bonnes nouvelles que j'ai eu aujourd'hui, j'avoue ne pas vraiment avoir envie de faire la review du Chantage vu sur Canal + Décalé hier soir. Film plutôt flippant, vraiment prenant mais très décevant sur la fin. C'est ce que nous (comme je l'ai dis précédemment, le fait que moi et moi soyons plusieurs nous donne plus de crédibilité) appellerons dans ce blog l'effet Dangereuse Séduction. Mais dans le cas du Chantage Gerard Butler (qui mériterait un bon 8,5/10 dans l'échelle des ♥) sauve définitivement l'honneur du film.

Je devrais peut être vous laisser là-dessus. Filer à l'anglaise en oubliant de préciser pourquoi depuis à peu près deux semaines je ne suis plus du tout productive en matière de review. Je ne suis pas ce genre de fourbe. Il me semble nécessaire d'établir la raison de cet affront.

En réalité, je trouve ma vie bien plus intéressante à raconter que les derniers épisodes d'NCIS. J'ai l'impression qu'aujourd'hui, toutes les séries dont j'ai été fan hier sont dans un état de stagnation le plus total. Qu'est-il arrivé à Bones, CSI:NY, GA pour que je n'ai plus rien à raconter à leur sujet ? Est-ce passager ? Même Flashpoint jeudi dernier n'a pas vraiment réussit à relever la barre. *En mode bien mais sans plus*.

Cependant, relaxons nous, ce soir, c'est Pigalle qui revient.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.


P.S : Les images arriveront un jour prochain (demain ?!)

dimanche 6 décembre 2009

Flower power !

Si tu n'as rien à dire de plus interressant que le silence alors tais-toi.


samedi 5 décembre 2009

Le stress...

Je rêve d'un monde où nous serions tous frères et soeurs, où tout nous réussirions tous notre vie et notre entrée dans les plus grandes facs de France et de Navarre et où je serais reine. En attendant cela, aujourd'hui, j'ai assisté à la fin du monde. Peu réjouissant me direz vous ? Au moins, si je meurs en 2012, je n'aurais plus de cheveux à m'arracher.

Au départ j'étais partie pour aller voir Zombieland avec C. et I. après notre petite virée au forum des études littéraires et économiques au lycée Masséna dans le matinée. Finalement, je me suis assez vite réorientée après un déjeuner McDo vers B. et les premières S de Stan et leur proposition plus que séduisante : Paranormal Activity (bien que le film ait reçu de plutôt mauvaise critiques, la perspective de me réfugier dans les bras de V. au moindre cri parraissait assez réjouissante).

Cependant, j'ai appris en arrivant au cinéma que finalement, nous allions voir 2012. Pas grave, je suis ouverte à toutes les propositions. Pas de V. ? Ah... Y. le remplacera. xD.



Et alors, 2012 ?

Eh bien pas mal du tout si vous voulez mon avis. Le film réunit en réalité trois qualités plutôt atypiques mais qui s'imbriquent pourtant à la perfection : le comique, le stress et des effets spéciaux magnifiques. En revanche, j'avais entendu quelqu'un dire que les dialogues étaient vaiment pathétiques, je tiens à dire que c'est pire que ça : "John, ne te sacrifies pas." "Il le faut ma chérie, pour toi et les enfants." "Je t'aime." "Mais on est divorcés depuis dix ans." "C'est pas grave, je t'aime quand même."

Ouais aller plonge, ta gueule.

En réalité, je pense que tout ce qu'il y avait à dire sur ce film a déjà été dit. Des milliards de gens meurent sauf les personnages principaux, le président noir-américain (Obama ?) est un héros, nous avons sauvé un petit chien et la Joconde, le nouveau mari de la femme est un gros connard et Sasha est magnifique.

J'ai trouvé le pitch très similaire à celui du Jour d'Après. Etonnemment, après avoir méprisé les pays du Sud pendant plus d'un siècle, l'Hummanité est finalement forcée de se réfugier en Afrique. En force !

Ce qui est formidable, c'est que toute la polémique sur la prophétie maya est en réalité complètement inutile. Le film n'est pas du tout basé dessus ! On nous la donne une fois et puis bye-bye les amis. Je serais maya, je me rebellerais : escros !

En dehors de ses révélations complètement improbables (il suffit d'avoir pris deux leçons de pilotage pour s'improviser pilote) et de sa prévisibilité (le président était obligé de rester avec ses concitoyens, le noir et le noire étaient obligés de finir ensembles - pour reproduire l'espère noire ?! -), le film est tout de même plutôt crédible. Je pense que la beauté des effets spéciaux aident, mais cela ne fait tout de même pas tout. 2012 est un blocbuster réussi. On ne peut pas le nier.


Les deux éléments à retenir ?

- Le personnage du prêcheur du début qui reste, somme toute, assez unique dans l'immense registre des films catastrophe. Pour une fois, le fou a raison.

- La famille ne ressemblerait-elle pas un peu trop à celle de Tom Cruise dans le Guerre Des Mondes ? Regardez, vous verrez.


Les deux scènes à retenir ?

- L'impressionante scène de la limousine vs. le tremblement de terre géant. Je n'ai toujours pas réussi à me décider : comique ou tragique ?



- La scène qui reste pour moi la plus drôle du film, celle où le père sort miraculeusement du cratère, court après l'avion en marche et ... Parvient à y monter ! Vitesse d'un avion ? 300km/h. Moi aussi j'aimerais pouvoir courrir aussi vite que ça pour mon bac d'endurance !


La réplique qui tue ?

[Vendredi en Philo] M. : Mais monsieur, moi j'y crois à 2012, c'est vrai qu'on va tous mourrir !
Prof : M., tu crois au père noël aussi ?


Allez, sur ce, je vous laisse. Et surtout, allez voir le film, vous passerez un bon moment.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

vendredi 4 décembre 2009

Les niçois sont tous hoctogénaires

Aujourd'hui, je vais de bon coeur voir la conseillère d'orientation du CIO (voir article du 27 Novembre dernier) pour me renseigner sur bel avenir post-bac en préparation avec deux questions en tête : Science Po et les métiers du droit.

Je tiens à dénoncer l'i-nu-ti-li-té du service. A croire que dès qu'on leur demande de sortir de Nice, les gens se braquent. Comprenez moi bien, je ne suis pas hostile à la ville ensoleillée qui a acceuilli la pauvre petite parisienne que j'étais il y a sept ans; mais je ne suis pas idiote non plus. Les gens qui font de bonnes études de droit ne le font pas à Nice mais en région Parisienne. Je pense que de temps en temps, une ville dont plus de 500% de la population a plus de 70 ans doit savoir reconnaitre ses lacunes.



En effet, tout ce que cette jeune et gentille conseillière a été capable de faire pour moi c'est aller voir le site de la Sorbonne sur internet. Merci, mais je pense pouvoir faire ça toute seule. Et qu'est-ce qu'il faut choisir à la fac de droit pour faire commissaire de police ? Vous ne savez pas. Ce n'est pas votre spécialité. Ah bon, d'accord. (Pourquoi m'a-t-on addressée à vous ?)

Alors maintenant, pour en savoir plus sur les facs de droit parisiennes, je dois aller me renseigner à la fac de droit de Nice. J'ai hate de voir la tête qu'ils vont faire quand je leur dirais que "vous êtes bien gentils mais moi, là, j'aimerais en réalité aller chez la concurrence". Bonne journée en perspective.

Entre ça et la nouvelle mesure* de Cristian Estrosi (ministre-en-vacance de l'industrie et accessoirement maire Nice) on peut dire que notre chère ville a la côte (jeu de mot ! Côte d'Azur MDR !! Hilarant). Il parait que les guignols de l'info ont surnomé Cricri la "motodidacte"... Tout un programme.



C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.


* nouveau couvre-feu à Nice pour les mineurs de moins de 13 ans qui seront raccompagnés chez eux par des policiers passé 23h. Au délà du fait que cette mesure soit mise en place uniquement afin de satisfaire l'électorat (légèrement âgé) de la ville (délit de jeunesse, bande de casseurs branleurs) en vue des prochaines élections (c'est pas normal, merde, ici c'est le fief du FN et la région est socialiste, faisons cécéssion !) et qu'elle semble aussi aller de soi (que font les mineurs de moins de 13 ans dans les rues, seuls, après 23h ?), cette mesure est surtout totalement irréalisable. Nos policiers n'ont même pas le temps d'arrêter les vrais gangsters. Comment vont-ils avoir le temps de jouer les babysitters ?!

mercredi 2 décembre 2009

Tous les rêves du monde ...

Alors que j'attends dans la salle d'attente de mon homéopapathe, je me pose soudainement une question existencielle :

Pour les médecins ont-ils tous les mêmes chaises dans leurs salles d'attentes ? Vous savez, celle sur lesquelles on peut se balancer doucement avant de s'endormir, épuisés par notre manque de patience...



Sinon, afin de rendre honneur à la nouvelle nostalgie toulousaine impromptue de ma mère : Ah tu verras, tu verras, tout recommencera, tu verras, tu verras ...

mardi 1 décembre 2009

We sing, we dance and we steal things.

Hier soir, après une journée un peu merdique, la petite dose de réconfort résidait dans les épisodes trois et quatre de la nouvelle fiction française de Canal + : Pigalle sur laquelle je n'ai toujoujrs pas grand chose à redire. Je me joins à Télérama et à son opposition ferme face à la croyance populaire : "La fiction française va très bien. Merci".


Vu les commentaires sur l'article de la semaine dernière (Rygo), j'ai décidé de remettre en question toutes mes précédentes opinions sur la série. Particulèrement concernant le jeu des différents acteurs que je qualifiais d'excellent. En effet, sachant que j'avais en réalité été éblouie par Simon Abkarian, je n'avais pas trop fait attention aux autres. Cependant, même après moulte réflexions pendant l'heure et demi de visionnage, je retourne à mon point de vue originel. Je ne saurais pas très bien dire pourquoi mais j'ai l'impression qu'en regardant la série, j'oublie complètement les acteurs qui sont derrière. Opération réussie donc puisque le but des acteurs et de nous faire croire à une histoire. Ici, on y croit.

Et on stress. E-nor-mé-ment ! Peut être que cela ne vient que de moi mais ent out cas, je dois admettre que mon petit coeur battait la chamade après l'enlèvement de Thomas. Le problème : comme dans 24, on sait que le héros ne mourra pas. Pourtant, c'est tout de même plutôt flippant. Comme disait ma mère hier, "Pigalle c'est le stress de 24 sans le rire que provoque 24". Avec Jack, on peut toujours se réfugier dans l'humour pour faire passer la tension. Là, rien. A partir du moment où on rentre dedans, il est très difficile d'en sortir (même pas pour aller chercher une couverture dans ma chambre, vous imaginez).

Surtout que cette semaine, la série est devenue beaucoup plus dark. Balles tirées, genoux explosés, frères kidnapés, soeurs kidnapées, fiancés tués, sèche-cheveux beaucoup trop proches de l'eau du bain... On dit Yes, Yes, Yes ! Encore, Encore, Encore ! Je pense qu'en réalité, j'adore le dark, la violence et les meurtres quand ils ont un but.

D'autre part, la semaine dernière, j'espérais que la série parviendrait à s'améliorer au fil de l'histoire et pour moi c'est pari gagné. Non seulement la trame initiale est toujours là, la disparition d'Emma, mais l'intrigue s'est aussi intensifiée avec, notament, les nombreuses interrogations sur l'orgine de ce que j'appelle mythe d'Emma/Beryle. Pourquoi Nadir est-il si obsédé par Emma ? Pourquoi le ruskov cherche-t-il à faire ressembler toutes les filles qu'il croise à Emma ? Au final, qui est-elle vraiment ?

Ce qui nous mène naturellement à cette interrogation capitale : Qui sont les Ruskov ? Que veulent-ils exactement ? J'ai l'impression que Nadir est beaucoup plus effrayé qu'il en a l'air. Surtout que ses propres alliés n'arrêntent pas de déconner : baggare, saccage de la boutique, etc ... D'ailleurs, j'ai le sentiment que cette boutique possède un enjeu bien plus grand que celui du futur (?!) club échangiste. Et à mon avis, la gérante du magasin me parait bien moins "à l'ouest" qu'elle en a l'air. Nadir a donc de très bonnes raisons d'être inquiet. Moi de mon côté, j'ai un véritable faible sur Dimitri qui a un petit côté Adam Carter (MI:5) dans manière d'être. ♥ ♥ ♥


Enfin, d'autres storylines se sont aussi ajoutées aux autres hier soir ce qui a eu tendance à favoriser l'étoffement des personnages. Un peu fatiguée de la mode manichééne des séries du moment (surtout les séries françaises) le fait de regarder pendant une heure et demi la tête de Fleur, ni vraiment satisfaite de sa place au sein de Pigalle, ni vraiment aux pieds de Nadir, et plutôt amoureuse de son copain (RIP), est vécu comme une véritable libération pour le spectateur.


Ce qui est sûr, c'est que pour la semaine prochaine le suspens reste entier. My guess : Emma n'était plus vraiment Emma depuis longtemps.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.


P.S : Pour répondre à la critique de la semaine dernière sur la mise en scène de la série, je devrais juste dire que là-dessus, je ne peux pas me prononcer. Mes connaissances sur l'art de la réalisation sont trop moindres. Désolée.

lundi 30 novembre 2009

Putain de buzz de merde

Il semblerait que les médias aient découvert aujourd'hui que la Suisse n'était pas un pays musulman. Des pauvres utopistes souhaitaient-ils réélement construire des minarets dans le pays ?

Sachant que la mise à jour de l'ordinateur de ma mère m'a empêché, hier soir, de bénéficier d'un énième visionnage du Diable S'habille En Prada, le conseil vidéo d'aujourd'hui sera donc hérité des guignols de l'info :



Je propose que la France entière suive ce précepte, ne serait-ce que pour cette semaine. L'utilisation à tort et à travers de ces deux mots fait malheureuseent croire à nombre de non-initiés qu'internet serait une sorte d'abstraction surréaliste composée de bloggeurs tous frères et soeurs qui relairaient tous chacunes des informations données dans les médias en mode "passe à ton voisin". Ce qui est faux. Rien que le fait d'avoir cent visites par jour sur un blog relève d'heures et d'heures de patience.

De plus, le fait d'arrêter de pronocer les mots "buzz" et "clash" ferait sûrement un buzz énorme.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

samedi 28 novembre 2009

Les boules et la queue ...

Je m'emmerde bien en ce dimanche matin plutôt pluvieux.

En rentrant hier soir d'une après-midi billard entre filles je me suis faite attaquée en pleine rue par un gars casqué en moto qui a essayé de me piquer mon Iphone en attrapant - sauvagement - ma main (entreprise qui a lamentablement échoué - les pickpockets de nos jours je vous jure !)avant de repartir à toute vibure dans la direction opposée avant que j'ai le temps de bouger le petit doigt. Expérience plutôt traumatisante qui s'est ensuite envenimée quand dans la soirée j'ai finit par regarder Médium toute seule dans mon salon alors qu'Allison révait d'un autre médium assoiffé de sang. De temps en temps, je me dis que je préfère encore aller en cours.

C.

Bref, journée sinon interressante. A coups de chocolats chauds italiens dégueulasses à 4€ et de joueurs de billard libanais mafioso qui nous ont finalement dit qu'il fallait arrêter de monter sur les tables.

C.

Les gens sont étranges.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

vendredi 27 novembre 2009

"I'm federal agent, Jack Bauer, and today is the longest day of my life"

Fraichement rentrée du Centre d'Information sur l'Orientation qui ne m'a absolument rien appris si ce n'est que j'avais pris rendez-vous non pas "ce vendredi là mais l'autre d'après", je me prépare à vous faire la review des épisodes 23 et 24 de la saison 7 de 24 heures chrono.

Que d'action, que de suspense, que de dialogues magnifiquement tournés et que de rebondissements rocambolesques ! Et dire que ma pauvre mère croyait qu'il y avait encore des épisodes la semaine prochaine ! La première question qui me vient à l'esprit est : dans quel état Jack va-t-il s'en sortir dans la prochaine saison ?! Ma mère a suggéré un réveil à laa Tru Calling version aide-moi-je-me-lève-je-prends-mon-flingue-et-je-pars-en-courrant-torturer-mon-médecin mais je crains que cette option ne soit que difficilement envisageable.



Quoique, avant de tirer des conclusions hatives, il faut quand même reconnaitre à Jack un talent certain pour se mettre dans la merde, mais aussi pour en sortir de façon plus héroïque que jamais. Après avoir perdu sa femme, sa fille, son chien, Bill Buchanan, Tony Almeida, Audrey Raines; avoir été otage des Russes, des Arabes, des Chinois, des Nord-Coréens, des Kosovares et des extraterrestre de passage sur Terre et sur Mars, Jack est toujours vivant ! Vous voyez, il y a quelque temps je disais qu'il était immortel... La preuve ! Il y a 1 chance sur 100000000000000000 que le traitement avec Kim fonctionne, il est évident que Jack va survivre ! Vous imaginez, 24 sans Jack ?!



Cependant, sachant que ses expériences précédentes lui ont tout de même laissé de nombreuses cicatrices, je me demande bien ce que celle-ci va lui laisser. D'après une interview récente de Kiefer Sutherland, Jack, dans la saison 8 aurait trouvé de nouvelle raison de survivre. Sa nouvelle famille probablement, la coke sûrement. A pardon là je parlais de Kiefer (le sapin de Noël sur lequel il s'était jeté ivre mort à noël dernier semble s'en souvenir encore).

Une scène tout de même retenu mon attention hier: la séquence émotion-attention-les yeux-il-y-en-a-pour-une-minute-vingt-sept-top-chrono, du nouveau couple phare de la série Jack/Renée (avec un prénom comme ça elle va aller très loin celle là, c'est évident) ! Toujours d'après la même interview de Kiefer, ils devraient tous deux entrenir une relation suivie pendant la saison 8 ce qui m'a amenée à penser qu'ils s'embrasseraient à la fin de la saison 7, en signe de faux goodbye-i-ll-miss-you-amical dont ils devraient peser le poids des conséquences dans les prochaines vingt-quatre heures, il n'en est rien.



Malgré tout, j'avoue trouver la miss Rénée un peu ingrate dans la mesure où Larry, l'Homme de sa vie (et de la mienne) passe assez vite aux oubliettes. Elle prétend vouloir le venger en torturant the méchant responsable de tous les malheurs de l'Amérique moderne mais cela ne reviendrait-il pas plutôt à faire la même chose que Tony Almeida ? Je me pose des questions sur ses motivations.

De plus, sortir avec Jack dans la prochaine saison ne parait pas non plus une excellente idée pour honorer la mémoire de Larry. Lui qui détestait Jack sans raison, là au moins, Renée lui en fournit une toute trouvée. Le paauvre va se retourner dans sa tombe et elle aura tout gagné. Au bout de quarante-huit heures, l'affaire est close.

Enfin, le seul choix vraiment discutable de la série : le choix présidentiel concernant Olivia (Livie pour les intimes). Qu'elle aille en prison, qu'elle crève, je ne l'aime pas du tout cette fille là ! Par contre, en ce qui concerne la présidente, elle s'avère, dans mon esprit, être une véritable Jackette en puissance. La patrie qui prend l'avantage sur les droits familiaux, c'est é-blou-ï-ssant d'originalité ! Comment y ont-ils pensé ? Je n'arrive pas à la croire.

Seul bémol de la soirée : absence de maman-partie-faire-la-fête-à-un-cocktail-de-promoteurs-immobiliers oblige, j'ai regardé les épisodes en VO ce qui a eu pour effet de rendre les dialogues beaucoup moins kitchs qu'en français mal doublé. Du coup, un deuxième visionnage sera nécessaire pour voir le côté comique de la chose.

Une question demeure pourtant : finalement, dans nos spéculations, avions nous raison ?

- Tony n'était pas vraiment méchant : Tout dépend en fin de compte de la définition du mot "méchant".
- Larry va mourir : malheureusement oui. RIP.
- Michelle n'est pas vraiment morte : Hors Sujet.
- Renée va finir comme Jack : c'est bien parti pour.
- Les deux Cloés Surplace vont s'entretuer : même pas ! Quel dommage !
- La série va se terminer sur un plan de Jack qui courre, qui courre, qui courre, et qui se marave la gueule par terre en se mangeant une branche : prenons dès à présent les paris !

Cependant, je persiste et signe, 24 heures est toujours la grande série qu'elle était à ses débuts. De plus, Jack Bauer reste mon idole à jamais, ma raison de vivre, mon illustration la plus fidèle du débat interne sur la morale philosophique de Kant (cf. Philosophie en séries de Th. de Saint Maurice); il est meilleur que Stéphane Guillon, Coluche et James Bond réunis... Sincèrement, que Dieu bénisse les Etats-Unis d'Amérique !

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

jeudi 26 novembre 2009

Et il y en a toujours qui sont pour la peine de mort ...

Pensée 1 : Il y a des gens qui se posent des questions et puis il y en a qui ne s'en posent pas.

Pensée 2 : Il y a des gens qui ont finit de lire Pascal, et puis il y en a d'autres qui n'ont pas encore commencé.


Oups !

Bref, hier soir j'ai regardé Bones.


Je voulais regarder Manipulation (sur Canal + décalé) et puis je suis arrivée trop tard et j'ai pas accroché. Le problème c'est que Bones je comprends plus rien non plus. A coups de Grey's et de diffusions anarchiques sur M6, je commence à me poser des question sur mon statut toujours en suspens de fan de la série. Comprenez bien, j'ai les DVDs. J'appelle ma meilleure amie Bones. Mais ça s'arrête là.

Anyway, quelqu'un ici regarde Esprits Criminels ? Je tiens à dire que je suis très déçue par la nouvelle saison diffusée en ce moment aux USA. Enfin, je sais bien que j'ai pris du retard (je n'en suis qu'à l'épisode 7 - qu'il faut que je termine d'ailleurs) mais pour l'instant, j'ai bel et bien l'impression qu'il ne se passe rien.


On a eu une trame puis une autre, puis une autre mais j'ai l'impression que finalement rien ne s'achève. Les storylines jetée à notre gueule sans queue ni tête me laissent quelque peu pantoise. Comparé au final magnifique de la saison 4, tout cela se résume bien "mouaif". Hotch, éloigné de sa famille, on attend toujours la confrontation avec le Reaper. De ce que j'ai compris sur FaceBook, ça devrait arriver dans les prochains épisodes (ceux que je n'ai toujours pas eu le temps de voir). Derek (petit doute sur l'orthographe tout d'un coup) chef d'équipe... Comme l'a très bien souligné Rossi, comment va-t-il réagir quand Hotch va lui demander de se remmettre à sa place ? Alors oui, la saison sucite des interrogations, mais non, finalement, nous n'avons pas vraiment envie de savoir la suite. J'aimais la série parce qu'elle bougeait, je suis un peu déçue maintenant.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

mercredi 25 novembre 2009

Vaccin ou pas vaccin ?

En plein interrogation sur la nécéssité de se faire vacciner contre le grippe ou pas (oui, je fais toujours partie des indécis qui vont probablement avoir la grippe quatre fois avant de s'être décidés), je me retrouve accaparée par un devoir d'espagnol à faire pour demain que j'avais légèrement (complètement !!!) oublié. Par conséquent, je me retrouve dans l'incapacité de vous faire la review du magnifique Clint Eastwood d'hier soir. A demain.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

mardi 24 novembre 2009

Dix minutes...

Nous allons donc essayer de faire cela le plus vite possible, avant que la véssie de mon gentil toutou explose.

Je trouve toujours assez étrange cette manie de parler comme si "nous" étions plusieurs. Cela nous donnerait-il l'air plus légitime ?

Bref, je voulais juste passer pour dire que le visonnage d'hier soir de Pigalle, la nuit...

...fut certainement bien plus interressant que celui de Braquo il y a quelques semaines. Ici, il semble y avoir un scénario. (Mon Dieu, je crois que je vais me faire taper). Je vais donc démentir mes propos, je voulais en réalité dire, que dans cette nouvelle série Made In Canal, il y avait un scénario censé.

Aïe, ça fait mal ! Regardez et vous verrez les enfants ! Ici, bien que l'affaire de disparition soit plus que stéréotypée, elle éveille pourtant beaucoup de questionnements. Surtout dans le deuxième épisode, la fin m'a véritablement mit la puce à l'oreille. Zainoun serait-il dangereux ? Ah - Ha. Les personnages s'avèrent aussi assez interressants. Complexes aux multiples facettes, et que fait ce noir assis au bar qui a des visions ?! De plus, je trouve que dans cette série (et là je ne juge pas Braquo parce que c'était aussi le cas dedans), les acteurs sont vraiment là pour renforcer le pitch. Palme d'or au personnage de Zainoun, particulièrement beau et contradictoire. Comme disait ma chère mère hier, "là au moins, on a envie de voir la suite !".

Cependant, il est vrai que j'ai une préférence nette pour les histoires psychologiquement tarabiscotées (oui enfin c'est tout de même Damages - J moins deux mois -). Et puis après sept ans de bons et loyaux services à Without A Trace (FBI : Portés Disparus), les disparitions, je commence à connaître, cela devient tout même quelque peu lassant.

Un bilan donc bon mais en Wait And See. Deuxième épisode beaucoup mieux que le premier. Espérons qu'ils continuent de s'améliorer.

L'annecdote marrante de fin de journée : Je passe au kioske pour acheter mes magazines de Séries. Je cite SériesTV, citant Olivier Marchal parlant de Braquo : "Or, je pense que les gens sont saturés de trop de violence. Et quand elle est suffisamment dosée comme elle l'est dans Braquo, je pense que les gens l'acceptent davantage."

Quote of the year !

Sérieusement !? C'est justement ce que j'ai reproché à toute la série ! La violence pour la violence. Dans Saw (saucisse, ha ha ha) c'est du gore pour du gore. Dans Braquo, c'était de la violence pour la violence (ah oui, pardon j'oubliais, il y avait en fait un plot -délais des 10 minutes épuisé - la mort du chef doit être vengée, sa réputation doit être lavée. Pourquoi ? Il est mort non ? Il s'en fout ! Calmez vous ! Arrêtez de buter tout le monde).

J'avais peur que Pigalle se contente de sexe pour le sexe. Hier soir, on m'a prouvé que c'était tout l'inverse !

Rendez-vous donc la semaine prochaine pour une review un peu plus élaborée.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

lundi 23 novembre 2009

Lack of culture, cabs and soccer players

Titre plus qu'éloquent après cette petite semaine de vacances. Bon d'accord, j'ai d'abord cru que j'allais abandonner le blog. Et puis Sciences Po m'a persuadée de recommencer. *No explanation needed*

Bref, c'est d'un oeil complètement nouveau que j'ai visionné pour la 45739201649853617 fois Taxi 4. La moitié étant les rediff's de Canal + de l'année dernière (ou de l'année d'avant ... C'est là que nous pouvons tous nous poser la question du retard flagrant des autres chaînes françaises en matière de cinéma) le reste étant des récits par marseillais interposés.


Et le résultat? Bah on va dire qu'il y en a vraiment ras le bol de Samy Naciri. Pourtant, c'est toujours aussi marrant. Paradoxe n'est-ce pas ? Je pense sincèrement qu'il y a un truc avec ce film. Tu regardes, tu aimes. Tu y repenses, et cela parait vraiment débile. Question de recul.
En fait, je pense qu'il faut, comme l'avait dit un critique du Cercle il y a quelques temps sur un tout autre film, "laisser son cerveau à l'entrée et le reprendre à la sortie". Le problème, c'est les dégats constatés à la sortie.

Une question émerge alors : est-ce que les spectateurs ont réélement besoin de laisser leur cerveau dehors ? Le français moyen possède-t-il assez de culture générale pour comprendre que la réalité de Taxi est une réalité alternative ? A l'issue d'une conversation à rallonge avec A. vendredi soir nous avons déterminé l'existence d'un véritable doute. Alors que la télévision des années 1980 a détruit l'héritage littéraire français, il semble que l'internet est en train de détruire le peu de culture que nous donnait la télé. Rassurez vous, les jeunes qui passent des heures sur le net ne les passent pas sur LeMonde.fr. Ils les passent sur FaceBook et MSN. Ce qui parait assez nocif pour la malheureuse old fashionned culture.

Fait observé en classe de terminale L d'un lycée public :
I. : Madame, je vois que Cuba est dans les pays en développement sur la carte même malgré l'embargo ?
Prof Italique: Oui parce que si tu veux il y a plusieurs facteurs tels que l'éducation ou la santé qui font bien sûr remonter l'IDH de Cuba. Après par rapport à l'économie c'est vrai que...
F. : Mais madame, je pensais que Cuba ils étaient ouverts sur le monde parce qu'ils exportent des cigares, non ?


Est-ce une mauvaise chose ? A vous de juger, je ne permetterait pas de me prononcer là-dessus. Je suis assez partagée entre une habitude solidaire maladive et un désir certain d'intégrer Sciences Po. Dommage que les deux ne soient pas vraiment compatibles.

Plus cultivant en revanche, Youtube. J'ai passé une heure à regarder l'interview d'Hugh Laurie à l'Actor's Studio et je pense avoir appris un grand nombre de choses interressantes. Oxford, Cambrige, rame, House ... Bien évidemment.

Je ne conclurais finalement pas sur la boulette de Thierry Henry, car le diner m'appelle. De toute manière, si vous voulez mon point de vue, il y a un article dans Le Monde d'aujourd'hui qui le reflète très bien (et oui je joue la cultivée depuis que je suis abonnée). Article sur le foot, bien sûr.


C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

samedi 14 novembre 2009

Des vieux et des chiens...

Alors que je regardais NCIS hier, j'ai eu deux révélations :

- si un jour je dois avoir un nouvel animal de compagnie (on sait jamais, l'année prochaine si je me retrouve finalement complètement seule et délaissée à Paris) je l'appellerais Gibbs.(Mais je suppose que vous n'en avez vraiment rien à cirer, n'est-ce pas ?)
- dans les séries TV, seules deux choses me donnent les larmes aux yeux : les vieux et les animaux mourrants.

Avant même que vous me le demandiez, la réponse est oui, j'aime bien prendre les choses à rebrousse chemin. Voilà pourquoi même si hier soir j'ai tout regardé dans l'ordre, ici je vous parlerai d'abord de l'épisode deux, puis du trois et enfin du un.

Hier soir donc, il n'y avait malheureusement pas de chiens (peut être ai-je tout simplement pris ma décision précédente pour combler un manque, qui sait ?) mais il y avait bien un petit vieux amnésique récipiendaire de la médaille d'honneur. Alors même si je n'avais pas vraiment les larmes aux yeux car il faut bien avouer qu'après 275649013768 visonnages du même épisode flash back guerre de 1945, y'a plus vraiment de quoi casser trois pattes à un canard, j'ai tout de même bien apprécié le deuxième épisode de la soirée. C'est d'ailleurs le seul qui m'est resté dans la tête. Le petit vieux est tout de même assez émouvant. Allez, donnez lui un peu de crédit quoi ! S'il vous plait !

Bon d'accord, je devrais arrêté (après trois ans de bons et loyaux services au près de la télévision française de critiquer les rediffusions). D'ailleurs je n'avais jamais vu le troisème épisode diffusé hier soir. Avais-je manqué quelque chose ? Je n'en sait rien, finalement, ça m'a gavé au bout de quelques minutes et je ne l'ai pas regardé.

Et alors, as-tu oublié l'inédit Jacksam4eva ?

Mais non ! Review de l'inédit d'hier soir :

???

Oui je n'ai jamais dis que ça allait être vraiment fouillé. A vrai dire je ne m'en souviens même pas ! La seule chose que je puisse dire c'est que quelqu'un est mort, Gibbs a enquêté et a évidemment trouvé le coupable. J'ai par contre une question capitale à vous poser et j'espère que vous pourrez bien aimablement me renseigner : Ou est passé l'histoire du complot contre le NCIS ? La dernière chose dont je me souvienne concernant les épisodes précédents c'est l'agent Lee confessant à Gibbs que des terroristes ont pris sa fille en otage. Est-ce que j'ai raté un épisode capital où on nous montrait la résolution de cette affaire ? Je me rappelle encore voter il y a quelques temps sur hypnoweb pour le sondage "croyez-vous l'agent Lee ?". Parce qu'hier soir, on a pas eu de nouvelles il me semble. Me suis-je perdue ? Cet épisode était-il en réalité un rediffusion. Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis un peu perdue.

Je tiens à préciser qu'en cherchant un photo de l'inédit pour agrémenter l'article, toute l'histoire d'hier m'est tout à coup revenue. La prison pour femme ! Mais c'est bien sûr ! Enfin ce n'était pas très marquant non plus. Voilà pourquoi le paragraphe ci-dessus est toujours là.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

(Cet article est vraiment nul nan ? Je le sens. Ne vous inquiétez pas, c'est juste parce que ma mère stagne en train de lire Le Monde dans ma chambre depuis tout à l'heure, chose qui s'avère extrèmement stressante.)

vendredi 13 novembre 2009

La fin du monde ne sera pas en 2012 !

La fin du monde, c'était hier soir sur Canal +. Larry Moss est mort, Jack Bauer va mourrir et Tony Almeida va prendre le contrôle du monde. Vaste programme. Oh, et on a vu Jonhattan LaPaglia dans Cold Case.

Mais je ne suis pas là pour parler de cela. En effet, si vous avez écouté la radio, regardé la télé ou lu les journaux un minimum cette semaine (je ne m'adresse évidemment pas à ceux qui ne lisent que le rubrique diplomatique du Monde - c'est bien trop évolué pour vous) vous avez sûrement remarqué ces derniers jours le retour de l'ennemi public numéro 1 : Raymond Domenech !

Je tiens à prévenir, mes propos vont probablement choquer les amateurs de foot ici présents : J'adore Raymond Domenech.


Ca y est, c'est fait, je peux maintenant aller me cacher. Avec Catherine Ringer.

Mais pourquoi me direz vous ? Je pense que cet homme devrait en fait donner des cours. Comment se faire haïr par 80 % de la population française sans faire de mal à personne ! Il me semble nécessaire de rappeller à ce stade de la polémique d'avant-match qu'il n'est qu'entraîneur de foot ! Honnêtement, je serais bien incapable de dire ce qu'il fait concrètement dans la vie cet homme là. Il entraîne les joueurs. Ca m'a l'air bien compliqué tout cela. Et bien risqué aussi. Le type doit recevoir des dizaines de menaces de morts tous les jours ! Refléchissez bien, ce gars est en réalité un génie. Les journaux disent qu'il est incompétent. Les commentateurs de foot disent qu'il est incompétent. Les amateurs disent qu'il est incompétent. Et pourtant, il est toujours là ! Quelle longévité. C'est admirable.

Bref, moi aussi je kiffe Raymond. C'est L'homme qui fait chier la France entière. Et il s'accroche ! Sans lui, je pense que la vie des journalistesserait bien triste ! Je trouve que d'avoir le culot de se pointer à une conférence de presse après la perte d'un match CAPITAL pour l'équipe de France en disant "mon seul projet, là, maintenant, c'est d'aller épouser Estelle", c'est tout de même formidable non ? Il est devenu en quelques heures l'Homme à abattre !

Je vais donc suivre les conseils de Bruce Toussaint et vous conseiller de regarder Samedi le groupe d'action discrète qui a aparemment piégé pas mal de joueurs français à ce sujet.

Pour rompre avec une série d'articles aussi inutiles que celui-ci, je vais donc vous dire : Bon dimanche !

A non, pardon, on est vendredi !

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

mercredi 11 novembre 2009

La mondialisation ...

Pourquoi ma prof d'Histoire-Géographie se creuse-t-elle autant la tête afin de trouver des exemples de la mondialistation tels que Nike ou Ikea ?


Les sushis Picard japonais de mon congélateur français ont été élaborés au Mexique.

*******************

Pour le plaisir des oreilles :

mardi 10 novembre 2009

"Qu'y a-t-il de si fσrmidable dans la vérité ? Essaie de mentir un peu pσur changer. C'est cσmme ça que le mσnde marche..." - Closer

J'ai une abonnée ! J'aimerais remercier Lily Rose, je t'aime, qui que tu sois. N'hésite d'ailleurs pas à te manifester ouvertement !

En berline à Berlin n'était pas trop mal. J'ai juste chopé la fin (après Cold Case, série sur laquelle je crois ne plus avoir rien à dire - vous avez bien sûr compris que j'ai un problème clair avec les larmes de Lily Rush) de l'expérience plus qu'enrichissante d'Antoine De Caunes mais le voir dans un costume en latex a suffit à make my day. Autant, je le trouve assez charmant, dans le sens Cloneyien du terme, autant, là, le tue l'amour des boutons fut plutôt insurmontable.

Il est évident qu'il n'y a néamoins pas grand chose à raconter dessus. Cependant, j'ai aujourd'hui appris quelque chose au théatre (c'est une longue histoire impliquant M. me demandant désepérément de l'accompagner à son premier cours et je crois bien que moi, je vais revenir parce que cela m'a bien plu) qui devrait retenir l'attention de nombre d'entre nous (je parle bien sûr des sudistes) au sujet de la désormé bien fameuse prononciation erronée des mots rose, jaune et chose.

Ne sautez pas au plafond, je ne me désolidarise pas. Bien que née à Paris (enfin, à Neuilly mais ça aussi, c'est une longue histoire, voir articles précédents) j'ai tout de même vécu la moitié de ma vie sur la "côte" et ma mère, la femme qui m'a appris à parler, écoute Nougaro à longueur de week-ends car elle reconnait ses souvenirs d'enfances dans la chanson Oh Toulouse. Il semble donc évident que malgré les efforts de Mme De F., mon institutrice parisienne, qui passa toute l'année du CE1 à essayer de me faire prononcer ces trois mots correctement, la malformation demeure, je suis une fille du Sud. Je dois pourtant reconnaître une victoire à Mme De F., j'avoue que j'ai tendance à alterner les deux. Chez moi, rose, jaune et chose c'est un peu au feeling.

Bref, venons en au fait. En théâtre j'ai apris qu'à cette liste de mots il fallait ajouter le mot "autre". Amis sudistes, tentez donc de dire cela : "l'autre rose jaune". L'oootre, roooose, jooooooone. Ce fut moi pendant trois quarts d'heure.

Enfin, je voulais aussi souligner l'inutilité d'une polémique actuelle. Sarkozy était-il ou non à Berlin le 9 Novembre 1989 ? Honnêtement, je n'en ai strictement rien à cirer.

Voilà, c'est dit.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

lundi 9 novembre 2009

"Tu sais à quel pσint c'est difficile de remσnter sur le ring et surtσut avec une persσnne qui t'as déjà mis K.O..." - Les frères Scott

Non je ne regarde pas les Frères Scott. Facebook s'est contenté de me resservir cette citation sur un plateau lorsque j'ai demandé ma "citation de film ou de série" du jour. Je pense aujourd'hui me reconvertir en Geek.

Ce week-end ça a été silence radio de mon côté. Ce week-end j'ai passé deux jours à me demander si oui ou non j'allais publier ma création. Je ne sais toujours pas. Ce week-end, je me suis intéressée à la condition de connasse de ma prof d'espagnol. En effet, l'année dernière, j'avais 16 de moyenne. Maintenant j'ai 9. L'erreur ? Nous n'avons fait qu'un contrôle de verbes depuis le début de l'année. Je suis manifestement nulle en verbes.

Il y a vingt ans, le mur de Berlin est tombé.

Ça, c'est fait.

C'était au cas où vous n'auriez pas remarqué que les médias font leur unes là-dessus depuis au moins une semaine. Peut être débarquez-vous alors de Mars ? Vénus ? Jupiter ? Saturne ? Il est évident que les petits Mercuriens ne seront pas victimes de racisme dans cette histoire.

Je divague là, non ?

Il est probablement temps d'aller voir Antoine De Caunes.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

vendredi 6 novembre 2009

Et elle aimait son choupinou

Je le savais, Jack n'est pas mort. Et sa fille va faire le test sans son accord, être compatible et il ne pourra pas refuser de vivre. Par contre, Larry Moss est mort. Je n'arrive pas à y croire. J'adorais ce type. Mon personnage préféré de cette saison ! C'est une honte ! Tout ça pour pouvoir faire du mélo avec Renée. Pathétique. La suite Jeudi prochain.
Oui, au fait, hier j'ai bien regardé 24 pas les feux de l'amour. Désolée pour le recyclage d'image mais je pars au resto', je n'ai pas trop le temps d'en trouver une autre.
Je vous aime qui que vous soyez.
C'est tout pour le moment.
Votre fidèle voix.

jeudi 5 novembre 2009

Et Colbie Caillat, Duffy, The Fray, Maroon 5, Kelly Clarkson, Coeur de Pirate...

Alors, hier, moi et moi, nous avons regardé The Duchess sur Canal.

Le topique : A la fin du XVIIIe siècle en Angleterre, Georgiana, mariée à 17 ans au puissant duc du Devonshire, séduit très vite la haute société par sa beauté et son esprit. Seul son époux reste insensible à son charme et n'attend d'elle qu'une chose : un héritier. Délaissée, blessée, elle se console auprès de son amie Bess Foster, celle-là même que le duc va prendre pour maîtresse. Georgiana s'étourdit alors dans une vie mondaine trépidante. Elle se lance dans la vie politique et soutient un jeune député, Charles Grey, dont elle tombe follement amoureuse...

Et alors ?

Et alors en matière de film à costumes, Deux soeurs pour un roi, c'était tout de même mieux. Ainsi qu'Elisabeth. Et Kaamelott tant que nous y sommes!

Globalement, je tiens à dire que j'ai été déçue. Le film ouvre énormément de perspectives : contexte historique (révolution française, lumières...), critique de la condition des femmes (machine à gosses, objets inexistants dans la vie politique, représentantes idéales de la génération "sois belle et tais-toi") mais les referme aussitôt car aucun de ces magnifiques sujets n'est abordé en profondeur. Le film ne fait que les survoler les uns après les autres au profit d'une histoire personnelle qui, il faut bien le dire, n'a pas grand intérêt pour le spectateur.

Allez, soyons réalistes, les histoires de liaisons, c'est du vu et revu ! Aussi bien à notre époque qu'en 1770 ! Le problème, c'est que lorsque l'on nous parle des multiples aventures d'Henri VIII (Tudors, Deux Soeurs Pour Un Roi), l'intérêt narratif suffit aisément ! Quand on nous parle d'une petite duchesse et de son amour perdu, nous avons immédiatement envie de dire "au final, on s'en fou !". C'est triste mais à l'époque, tout cela était tellement courrant !

De plus, cinématographiquement parlant, on ne peut pas dire que le film soit exeptionnel. Trop long à certains moment, trop rapides à d'autres, on nage et on s'enfonce très vite. De plus, le saut dans le temps de six ans (entre son marriage et la naissance de son deuxième enfant) est extrêmement dommage ! Le film aurait pu montrer la monotonie du couple, de la vie, de ses aparitions mondaines, mais non, tout cela est dit mais ne se voit pas.

Enfin, j'ai tout de même passé une bonne soirée. Les prestations de Keira Knightley (bien qu'un peu trop âgée pour le rôle il me semble) et de Ralf Fiennes sont à saluer et le tout se laisse gentiment regarder.

14/20 me semble une assez bonne note pour The Duchess.

Je vous aime qui que vous soyez.


C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.