vendredi 5 février 2010

When she was 22, her future looked bright

Au delà du fait que j'adore vraiment cette chanson, j'avoue tout de même ne pas comprendre les gens qui éprouvent une insurmontable de danser dessus. Dois-je traduire les paroles afin de vous rappeller pourquoi cette chanson ma donne envie de pleurer ?

Bref, comme je l'avais dit la dernière fois, j'avais bac blanc de philosophie aujourd'hui ce qui explique l'actualité plutôt calme de cette dernière semaine. Rassurez-vous, cela est finit, les vacances sont là et je suis prête à repartir. Voici donc un petit bilan de la semaine qui tente bien que mal de rattrapper mon retard :

Lundi 1 Février:

Vie personnelle : L. a raté son code et m'a pourrit la journée à coups de "de toute façon, la vie ne sert à rien". Tout ça pour polluer ma planète. Heureusement que ma mère vote Europe Ecologie.
Note pour blog : Deux personnes m'ont souhaité bonne chance pour mon bac de philo ce qui est plus que la moyenne de commentaires du blog ce qui est plutôt encouragent. J'aurais dû vous emmener avec moi ce matin. De plus, il y a eu un petit malentendu, je suis personnellement en vacances aujourd'hui, Vendredi 5 Février. Prenez ça dans les dents messieurs !
Programme télé : DVD plutôt que reportage sur l'industrie du sushi. Dvd que je n'avais pas vu d'ailleurs : Ne Le Dis A Personne de Guillaume Canet qui m'a particulièrement déçue par rapport au livre. La première fois de ma vie que j'ai trouvé un film beaucoup plus lent que le livre d'origine. Où était passée l'action ? Je me souviens encore de la scène de poursuite lue. Quand je l'ai vue arriver dans le film, j'ai dit "ah, enfin de l'action". Que néni ! Moi, ma mère et mon chien, nous aurions pu nous endormir.

Mardi 2 Février :

Vie personnelle : Deux choses m'obsèdent : Damages et le Bac Blanc que je n'aurais jamais le temps de réviser. Suis passée pour une total nerd en disant que, je cite, n'avais "pas envie d'être en vanaces car pas envie d'avoir le bac blanc de philo vendredi" en cours. Je me suis de plus faite snobée au théâtre par Créon (joué par une meuf plus qu'arrogante) parce qu'elle avait appris le texte de notre scène et pas moi, alors que j'en ai moins. Je fais Antigone. La scène de haine sera peut être plus facile à jouer.
Note pour blog : trouver le temps de faire la review de Damages serait pas mal. Edit fin de journée : review faite, à l'arrache mais faite. Demain, relecture et postage. Emploi du temps respecté, alléluia !
Programme télé : Bah Damages, évidemment, review ici. Avec le recul, je pense que c'est surtout le duel Patty/Ellen qui me manque. Dans la soirée, ce fut House 5x01 et 5x01, qui, malgré tout le mal que j'ai pu en lire, m'ont tout de même assez plu. Il semble que je surfe à contre-courrant total des reviews.

Mercredi 3 Février :

Vie Personnelle : Après-midi passée à apprendre et à faire les fiches de philo. N'aurais-je pas besoin d'un plan cul pour me sortir de ma nerditude ?
Note pour blog : Je commence à abandonner l'idée de la review d'In The Air. Pas le temps.
Programme télé : Le Mentalist que j'aime de plus en plus. Je commence même à kiffer Jane. Comme quoi, tout arrive. Gros problème de scénario cependant, pourquoi y a-t-il toujours un méchant qui veut se venger du héros ?

Jeudi 4 Février :

Vie Personnelle : Très satisfaite de moi, ai réussis à bosser et à connaître mes cours, objectif rempli ! Vivement les vacances ! Passage de code Lundi pour A., j'espère qu'elle, elle l'aura !
Note pour blog : RAS. Ne te vexe pas, cher blog.
Programme télé : DSM et Flashpoint. Dois vraiment chercher le thème de DSM sur internet et la musique du générique de Flashpoint. Edit fin de journée : musique DSM trouvée ici

Vendredi 5 Février :

Vie personnelle : Peut-on connaitre l'inconscient ? Plan de génie à la réflexion puis merdique à l'écriture et enfin passable à la relecture. N'explique toujours pas le fait que les gens sortent de la salle à 10h.
Note pour blog : Rédiger bilan.
Programme télé : Aimerait beaucoup sortir mais peuple trop crevé. Vais aller me suicider. (Ou pas). Dois aller chercher portable au cas où Alex. arriverait bientôt. Ah !! Interphone sonne ! Trop tard.

C'est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

(Design et images à venir).

mercredi 3 février 2010

Damages - 3x02 : "The dog is happier without her"

Pari de l’épisode : faire mieux que le 3x01 « Your Secrets Are Safe »

Et alors ?

Hier soir, en passant les différentes reviews de « The Dog Is Happier Without Her » au crible j’ai constaté que les avis étaient assez mitigés. Pour certains, l’épisode est encore meilleur que le premiere alors que pour d’autres, il s’inscrit dans la liste des plus grosses déceptions télévisuelles des cinq dernière années. De mon côté, j’avoue que même si mon cœur à tendance à pencher du côté positif de la force (after all, this is Damages !) j’ai l’impression, que cette semaine, je devrais tout de même émettre des réserves.

Pourquoi ?

Premièrement parce que l’histoire de Tom et Ellen m’a moyennement convaincue. Pour moi, elle est beaucoup trop « shippy » pour Damages. De ce fait, il est vrai que l’épisode a perdu beaucoup de son charme à mes yeux. Pour moi, la mystérieuse « thing going on » ne traduit qu’une tentative désespérée des scénaristes de créer une supposée fausse piste qui, en réalité, n’a aucun intérêt. Il est, pour moi, évident que Tom et Ellen n’ont jamais eu de liaison. Autant nous dire tout de suite ce que l’on tente de nous cacher car cela nous intéresserait peut être plus. Quel manque de crédibilité ! De plus, je tiens aussi à dire, qu’à la fin de cet épisode, j’ai eu l’impression d’être prise pour une véritable idiote par les scénaristes. Or, déjà que cela m’agace suffisamment dans CSI quand j’assiste à la petite leçon de chimie du jour, je n’ai pas besoin que Damages qui est tout de même la smartest série on earth, en rajoute une couche. Petit plan final avec Ellen au bord de l’Hudson alors qu’on apprend qua Tom s’est noyé. WHAT THE HELL ? Ne suis-je pas assez intelligente pour comprendre toute seule qu’Ellen pourrait l’avoir aidé à se noyer ? En plus, qui croit vraiment à cette hypothèse ? Un peu de sérieux s’il vous plait ! Les fausses pistes bidons ont le beau rôle.

Parallèlement (et mon problème est bien là), je ne peux pas m’affirmer catégoriquement déçue par ce deuxième épisode en ce qui concerne Tom. Effectivement, l’enquête sur son meurtre semble bien avancer ce qui s’avère assez jouissif pour le téléspectateur. En toute honnêteté, même si j’ai immédiatement compris que ses finances étaient à plat (ce qui a quelque peu gâché la surprise finale), j’ai tout de même remarqué un détail intéressant dans la scène avec le policier. Tom apprend qu’il est ruiné, qu’il n’a plus rien du tout et sa première réaction est « don’t tell Patty about this ». Alors, je veux bien comprendre l’histoire de conflit d’intérêt, mais, sincèrement, si quelque chose comme cela vous arrivait, votre première réaction ne serait-elle pas de dire « merde ! » ? Has Tom been brainwashed at some point ? Cela prouve bien à quel point il est dépendant de Hewes. Quelque part, je me demande si cela ne se rapprocherait pas finalement de la dépendance amoureuse. En tout cas, cette faillite financière explique l’état de sa maison six mois après. Sa femme le quitte, on lui prend ses meubles, tout s’éclaire.



D’autre part, cet épisode est aussi l’occasion de continuer à consolider le personnage de Patty Hewes. En effet, même si Ellen Parsons commence légèrement à me manquer ma préférence légendaire pour Patty n’a été que renforcée dans cet épisode. Qui peu ne pas succomber ? Non seulement parce que Glenn Close est une déesse de la cruauté dans ce rôle (il n’est jamais inutile de le rappeler) mais parce qu’en plus, ce personnage s’avère si passionnant qu’on en oublie presque son machiavélisme pur. Je retiendrais de cet épisode une scène qui me restera probablement très longtemps dans la mémoire : Phil et Patty, assis sur son canapé. Phil lui propose de retenter l’expérience et elle répond froidement « You were an incredible father but Michael’s gone and I … I don’t need you anymore ». On peut se demander si, d’une certaine manière, le plus choquant chez Patty, n’est pas sa franchise ; sa facilité à admettre que oui, elle utilise les gens, et alors ? Elle ne s’en cache pas. Même constations quand elle demande à Tom « yeah of course, why not use ? ». C’est vrai, pourquoi ne pas utiliser les gens avant de les jeter ? Il n’y a rien de mal à cela n’est-ce pas ? Et le pire, c’est que je l’adore …
En plus, ce que j’ai apprécié dans l’épisode c’est le fait qu’après tout, Phil n’est pas vraiment mieux. « I got nothing to hide », « yeah, well, I’d like to ask Ray Fisk about that ». J’avoue, c’est très bas, mais cela marche. Malgré tout, nous sommes dans Damages.

Cependant, je regrette quelque peu la présence antérieure d’un élément : le flashback du crash de la voiture. Après tout, j’ai constaté que personnellement, je me foutais éperdument de la mort de Tom. Je veux juste savoir qui a tenté de tuer Patty. Et pour cela, même si je sais être la seule, jaurais beaucoup apprécié que les scénaristes reprennent le fonctionnement de la saison 2 où l’on découvrait la suite du désormais célèbre « I lied too » par bribes. J’aurais donc espéré un pareil fonctionnement avec la voiture (même ayant fait une crise cardiaque à chaque choc la semaine dernière, j’ai tout de même apprécié la scène).

Alors, que retiendrons-nous finalement ?

Nous retiendrons qu’aujourd’hui, nous pouvons avoir deux certitudes : Joe va être le bouc émissaire de cette affaire (qui m’intéresse toujours autant visiblement. En deux pages, je n’en ai pas parlé une seule fois) ; et la série, même si elle déçoit parvient toujours à répondre à des questions tout en posant de nouvelles. Partagée entre les bons points et les mauvais, comme je l’avais expliqué au début, je ne peux trancher. Le pari est donc semi-gagné. Zéro, zéro, match nul, rendez vous la semaine prochaine.

C’est tout pour le moment.

Votre fidèle voix.

lundi 1 février 2010

Une pausinette ...





Désolée si les news viennent un peu au compte goutte cette semaine mais avec le bac blanc de philo vendredi, je pense que je vais tenter de réviser pour une fois dans ma pauvre existence. A venir quand même dans la semaine, les reviews de In The Air et le 3x02 de Damages ... Vivement demain !

dimanche 31 janvier 2010

When preparing to travel, lay out all your clothes and all your money. Then take half the clothes and twice the money - Susan Hellen

Si l'emmerdement suprême donnait des chorégraphies assez étranges au début de l'été :


video

(I have to say I don't look that FAT in real life)

Il donne aujourd'hui une irrésistible envie d'aller voir Georginou au cinéma. Scéance In The Air à 19h30... Plus qu'une heure et demi. Vacances, délivrez moi !